Prochains évènements

La serpe
Compl. Titre  roman
Auteurs   Jaenada, Philippe (Auteur)
Editeur   Julliard
Lieu Edition   Paris
Année Edition   2017
Collation   1 vol. (643 p.)
Format   23 cm
ISBN   978-2-260-02939-7
Prix   23 EUR
Langue Edition   français
Sujets   Littérature française : roman
Thèmes   Fait divers
Nombre de réservation(s) actuelle(s) : 0
SiteNuméroCoteSectionEtat
Moigny sur école 1082989140815 R JAEAdulte / Rez-de-chausséeDisponible
Résumé : Un matin d'octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n'est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l'unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l'arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d'un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l'enquête abandonnée. Alors que l'opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s'exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud. Jamais le mystère du triple assassinat du château d'Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d'Henri Girard, jusqu'à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu'à ce qu'un écrivain têtu et minutieux s'en mêle... Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu'Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l'inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu'il n'y paraît), il s'est plongé dans les archives, a reconstitué l'enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l'issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans.
Notes : Bibliogr. p. 637-639
Prix Fémina 2017

Commentaires

très intéressant, même si pas facile à lire. Prétexte à une biographie de Georges Arnaud. L’écriture est un peu déplaisante, avec des apartés superflus sur la vie du narrateur, sans lien avec l’affaire. Mais on continue à lire car l’affaire se révèle plus complexe que le jugement ne l’a laissé croire à l’époque. Entre l’enquête et le journal.
Vote: 
3
Average: 3 (1 vote)
Connectez-vous pour poster un commentaire